Médecine anti-âge ou de la longévité ?

La vie change, imperceptiblement la société  a changé aussi ces dernières années ; il s’agit moins aujourd’hui de vivre longtemps que de vivre bien. Si l’on se réfère à la définition que donne l’OMS (Organisme Mondial de la Santé) : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie. »

Progressivement il faudrait remplacer le vieillissement par la longévité, ce qui inclut l’accroissement de la durée de la vie dans des conditions satisfaisantes, en partant de deux principes :

  • Chacun est responsable de sa santé
  • Il faut en prendre conscience le plus tôt possible.

La notion de « sénior » a également changé : on la situait autour de 50 ans, plus tard de 60, aujourd’hui elle se situe à 70, 75 voire 80 ans. On constate aussi une augmentation du nombre des plus de 50 ans. Cette inversion de la pyramide des âges conduira, on le sait, inéluctablement, vers un allongement du temps de travail. Les plus de 50 ans sont 30 % en 2008, ils passeront à 50 % entre 2015 et 2025, soit 35 millions de personnes en France.

Attention : nous gagnons 3 mois d’espérance de vie supplémentaire tous les ans

Si l’on se réfère à la presse spécialisée, les égéries quinqua et sexagénaires, qui forcent notre admiration et notre envie sont : Sharon Stone (50 ans), Diane Keaton (60 ans), Nathalie Baye (60ans), Jane Fonda (71 ans), Klint Eastwood (78 ans). On peut dire que la femme de la cinquantaine est LA femme du 21è siècle. Pourtant… spontanément les troubles de la cinquantaine chez une femme sont nombreux :

  • Fatigue
  • Perte de mémoire
  • Troubles du sommeil
  • Surcharge pondérale
  • Ostéoporose
  • Perte de la masse musculaire
  • Troubles sexuels

Heureusement la plupart de ces désordres peuvent avoir une solution soit par prévention soit par un traitement adapté. L’incitation à rechercher des voies de traitement et de mieux-être est donc forte, axée en priorité sur l’alimentation. Celle-ci était considérée comme la première médecine à proposer par Hippocrate.  Notre alimentation aujourd’hui est caractérisée par trois maux :

  • Trop
  • Mal
  • Carencée.

Ce qui explique que de nos jours le marché de la micro-nutrition (compléments alimentaires, vitamines, etc…) soit en pleine évolution.

Que retenir : C’est une authentique médecine de la qualité de la vie qui permet d’envisager le futur avec optimisme, quel que soit l’âge. En contrepartie, son poids financier ne peut pas être supporté par la société.

C’est le choix de chacun d’entre nous.

 

Source : La médecine esthétique: belles, beaux sans bistouri!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *