Les fesses constituent un objet d’attirance sexuelle, aux critères variables selon les cultures. La pygophilie est une paraphilie définissant une forte attirance sexuelle pour les fesses.

Vous rêvez d’avoir de belles fesses fermes et rebondies ? Si faire du sport permet de tonifier son corps, ce n’est pas toujours suffisant pour muscler ses fesses et obtenir un postérieur rond et galbé. Pour plus d’efficacité, l’idéal est de réaliser une petite intervention.

INTERVENTION


L’augmentation des fesses peut se faire de 2 façons:

  • Par injection de graisse. La technique consiste à extraire au patient une quantité de graisse suffisante par une liposuccion, afin de la lui réinjecter dans les fesses. Les incisions réalisées pour extraire la graisse sont minimes.
  • Par la mise en place de prothèses de fesses, ayant pour but d’améliorer la forme de celles-ci, en reconstruisant le profil et le galbe de la partie supérieure de la fesse.
    La prothèse de fesse, constituée d’une enveloppe de silicone solide et d’un contenant en gel de silicone très cohésif (pour éviter les migrations du silicone en cas de fissuration de l’implant), sera posée dans le muscle grand fessier par une cicatrice verticale courte (5 cm) dans le pli fessier. Cela permet la création d’une loge destinée à recevoir la prothèse.

Cette technique a l’avantage de laisser un aspect galbé net et sans irrégularités.

DURÉE DE L’INTERVENTION

La chirurgie dure environ deux heures.

ANESTHÉSIE

Elle peut être générale ou local.

RÉCUPÉRATION

Cette intervention est relativement douloureuse lorsqu’il s’agit d’une augmentation réalisée par prothèses, mais les antalgiques prescrits sont aujourd’hui très efficaces.

La marche doit être reprise dès le lendemain de l’intervention. Vous pouvez regagner votre domicile le jour même de l’insertion de la prothèse fesse. Les fesses seront gonflées et des ecchymoses peuvent se présenter. Il est possible que vous sentiez une tension au niveau de la zone traitée, puisque la peau doit s’adapter aux nouveaux contours des fesses.

On vous conseille de porter jour et nuit un sous-vêtement de contention (bandage compressif) pendant les premières semaines après l’insertion de la prothèse fesse.

Les six premières semaines suivant l’augmentation fesses, il est préférable d’éviter toute pression sur les fesses. On vous déconseille de dormir sur le dos, l’usage de la voiture, de vous pencher, d’élever des choses et de faire du sport et vous devez vous asseoir en position droite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *