La revue médicale officielle de l’American Society des chirurgiens plasticiens (ASPS), a rapporté récemment une étude en chirurgie esthétique et reconstructrice. Selon cette étude même les chirurgiens plasticiens et les infirmiers ne peuvent pas savoir si la chirurgie d’augmentation mammaire a été faite à l’aide d’implants ronds classiques ou de nouveaux Implants mammaires ronds ou anatomiques ? Même les chirurgiens plasticiens ne peuvent pas faire la différence

La revue médicale officielle de l’American Society des chirurgiens plasticiens (ASPS), a rapporté récemment une étude en chirurgie esthétique et reconstructrice. Selon cette étude même les chirurgiens plasticiens et les infirmiers ne peuvent pas savoir si la chirurgie d’augmentation mammaire a été faite à l’aide d’implants ronds classiques ou de nouveaux implants anatomiques, en regardant simplement les photos avant et après.
Selon la nouvelle recherche, dirigé par le Dr Carlos Rubi, du département de chirurgie plastique de l’hôpital IMED, à Valence (Espagne), les résultats de l’augmentation mammaire à l’aide d’implants ronds ou anatomiques ne sont pas identiques dans le groupe spécifique de patients étudiés. Les résultats suggèrent que l’utilisation systématique d’implants «en forme de larme» de plus en plus populaires n’est pas justifiée.
Aucune différence visible dans les résultats entre les types d’implants dans les photos avant et après
Dans l’étude, 30 chirurgiens plasticiens et infirmiers en chirurgie plastique ont examiné les photos préopératoires et postopératoires de 30 femmes qui avaient subi une augmentation mammaire avec des implants ronds ou anatomiquement façonnés-15 patients dans chaque groupe. Les deux groupes étaient par ailleurs semblables: toutes les procédures ont été réalisées à l’aide d’implants en silicone, placés sous le muscle (sous-pectoral), avec une taille moyenne d’implant d’environ 300 cc.
Pour chaque série de photos, les chirurgiens et les infirmiers ont jugé si la procédure était faite en utilisant des implants ronds ou en forme. Le but était de déterminer si les résultats esthétiques des implants ronds par rapport aux implants façonnés pourraient être différenciés les uns des autres.
Pour toutes les observations, il y avait environ une chance sur deux pour que les chirurgiens et les infirmiers puissent identifier correctement le type d’implant utilisé. Il y avait un manque d’accord non seulement entre les différents évaluateurs, mais aussi pour les évaluateurs individuels comparant les mêmes images plusieurs semaines plus tard.
Les chirurgiens plasticiens ont mieux détecté les formes d’implants que les infirmiers, peut-être parce qu’ils pouvaient déduire quel type serait probablement recommandé, en se basant sur les photos « avant ».
Introduits récemment, les implants en forme de larme sont devenus de plus en plus populaire pour la chirurgie d’augmentation mammaire. « Une idée répandue est que les implants anatomiquement formés donner des résultats plus naturels que les implants ronds », affirme le Dr Rubi, co-auteurs.
Mais la nouvelle étude montre que même les chirurgiens plasticiens et les infirmiers de chirurgie plastique ne peuvent pas faire la différence entre les résultats finaux de l’augmentation mammaire avec implants ronds contre les anatomiques, dans un groupe de patientes avec des caractéristiques autrement similaires. Les résultats s’ajoutent à une étude antérieure qui a montré des résultats similaires avec les deux types d’implants utilisés pour la reconstruction mammaire.
L’incapacité de faire la différence entre les types d’implants pour l’augmentation mammaire met en question la préférence pour les implants anatomiques – d’autant plus qu’ils coûtent plus cher et présentent un risque de complications liées à la rotation des implants, par rapport aux implants ronds. «L’utilisation systématique d’implants anatomiques n’est pas justifiée», commente le Dr Rubi. « Les résultats naturels sont obtenus avec les deux types d’implants. »

Notre avis : Les photographies ne permettent peut-être pas de différencier le type d’implants par contre si l’on avait ajouté la palpation à l’étude précédentes le taux de reconnaissances auraient certainement était très élevés C’est l’association de l’aspect visuel et du palper qui permet de juger de la vraie qualité du résultat.
eaux implants anatomiques, en regardant simplement les photos avant et après.

Selon la nouvelle recherche, dirigé par le Dr Carlos Rubi, du département de chirurgie plastique de l’hôpital IMED, à Valence (Espagne), les résultats de l’augmentation mammaire à l’aide d’implants ronds ou anatomiques ne sont pas identiques dans le groupe spécifique de patients étudiés. Les résultats suggèrent que l’utilisation systématique d’implants «en forme de larme» de plus en plus populaires n’est pas justifiée.

Aucune différence visible dans les résultats entre les types d’implants dans les photos avant et après

Dans l’étude, 30 chirurgiens plasticiens et infirmiers en chirurgie plastique ont examiné les photos préopératoires et postopératoires de 30 femmes qui avaient subi une augmentation mammaire avec des implants ronds ou anatomiquement façonnés-15 patients dans chaque groupe. Les deux groupes étaient par ailleurs semblables: toutes les procédures ont été réalisées à l’aide d’implants en silicone, placés sous le muscle (sous-pectoral), avec une taille moyenne d’implant d’environ 300 cc.

Pour chaque série de photos, les chirurgiens et les infirmiers ont jugé si la procédure était faite en utilisant des implants ronds ou en forme. Le but était de déterminer si les résultats esthétiques des implants ronds par rapport aux implants façonnés pourraient être différenciés les uns des autres.

Pour toutes les observations, il y avait environ une chance sur deux pour que les chirurgiens et les infirmiers puissent identifier correctement le type d’implant utilisé. Il y avait un manque d’accord non seulement entre les différents évaluateurs, mais aussi pour les évaluateurs individuels comparant les mêmes images plusieurs semaines plus tard.

Les chirurgiens plasticiens ont mieux détecté les formes d’implants que les infirmiers, peut-être parce qu’ils pouvaient déduire quel type serait probablement recommandé, en se basant sur les photos « avant ».

Introduits récemment, les implants en forme de larme sont devenus de plus en plus populaire pour la chirurgie d’augmentation mammaire. « Une idée répandue est que les implants anatomiquement formés donner des résultats plus naturels que les implants ronds », affirme le Dr Rubi, co-auteurs.

Mais la nouvelle étude montre que même les chirurgiens plasticiens et les infirmiers de chirurgie plastique ne peuvent pas faire la différence entre les résultats finaux de l’augmentation mammaire avec implants ronds contre les anatomiques, dans un groupe de patientes avec des caractéristiques autrement similaires. Les résultats s’ajoutent à une étude antérieure qui a montré des résultats similaires avec les deux types d’implants utilisés pour la reconstruction mammaire.

L’incapacité de faire la différence entre les types d’implants pour l’augmentation mammaire met en question la préférence pour les implants anatomiques – d’autant plus qu’ils coûtent plus cher et présentent un risque de complications liées à la rotation des implants, par rapport aux implants ronds. «L’utilisation systématique d’implants anatomiques n’est pas justifiée», commente le Dr Rubi. « Les résultats naturels sont obtenus avec les deux types d’implants. »

 

Notre avis : Les photographies ne permettent peut-être pas de différencier le type d’implants par contre si l’on avait ajouté la palpation à l’étude précédentes le taux de reconnaissances auraient certainement était très élevés C’est l’association de l’aspect visuel et du palper qui permet de juger de la vraie qualité du résultat.

 

 

Ambassade Esthétique

25 janvier 2017
Implants mammaires ronds ou anatomiques ? Même les chirurgiens plasticiens ne peuvent pas faire la différence

Implants mammaires ronds ou anatomiques ? Même les chirurgiens plasticiens ne peuvent pas faire la différence

La revue médicale officielle de l’American Society des chirurgiens plasticiens (ASPS), a rapporté récemment une étude en chirurgie esthétique et reconstructrice. Selon cette étude même les […]
18 janvier 2017
Le remaillage: Bonne ou mauvaise technique?

Le remaillage : bonne ou mauvaise technique!?

On groupe sous le terme de « remaillage » l’ensemble des fils utilisés comme des implants sous cutanés afin de créer des fibres collagènes, une fibrose rétractile et […]
13 janvier 2017
La couperose, angiome stellaire et sclérose vasculaire

La couperose, angiome stellaire et sclérose vasculaire

De petits vaisseaux peuvent apparaître sous l’épiderme et former un réseau qui colore la peau de manière disgracieuse. Sous forme diffuse dans une région donnée et […]
9 janvier 2017
Les greffes de cheveux, A qui s’adresse ce soin ?

Les greffes de cheveux, à qui s’adresse ce soin ?

L’usage des greffes de cheveux consiste à déplacer des cheveux génétiquement programmés pour ne jamais tomber (occiput et nuque) dans des zones où la génétique et […]
0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?
Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes